9 février 2024

Ce n'est pas seulement depuis cette année que l'on prie beaucoup. Pourtant, des frères et sœurs du Ghana, d'Allemagne et des Pays-Bas ont saisi l'occasion de la devise de cette année, « La prière agit ! », pour monter une petite pièce de théâtre et prier en dehors des murs de l'église.

La prière agit au cours du service divin

Pour le service divin du début de l'année, les enfants des districts d'Accra Est et Ouest (Ghana) ont eu une idée particulière : ils ont accueilli l'apôtre responsable Benjamin Ohene-Saffo et l'apôtre Addo Charles Asare ainsi que les ministres des deux districts par un jeu de rôle sur le thème de la devise de l'année. Les frères et sœurs des communautés des deux districts se sont retrouvés le 7 janvier 2024 à Accra Central pour célébrer ensemble le service divin. Ici, comme dans de nombreuses communautés dans le monde, le service divin était placé sous la parole biblique en I Thessaloniciens 5 : 17 : « Priez sans cesse. » « Pour la plupart d'entre nous, la prière fait partie de notre salut », s'est exprimé l'apôtre responsable. « Il est nécessaire de parler sans cesse à notre Seigneur dans les cieux. Pour récolter les bénéfices et les fruits de la prière, nous devons savoir quoi, quand et où prier. » Il a rappelé à la grande assemblée que Jésus intervient toujours pour les siens.

La prière agit ensemble

Les fidèles de différentes confessions se sont réunis à l'occasion de la prière pour l'unité des chrétiens le vendredi soir 19 janvier 2024. L'église néo-apostolique de Harburg (Allemagne) était pleine à craquer. Des représentants de l'Église catholique romaine, de l'Église évangélique luthérienne et de l'Église néo-apostolique ont rencontré le responsable de la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Bavière (CTEC) et de nombreux croyants. Pendant la veillée, le responsable de la CTEC a souligné l'importance de l'œcuménisme. La diversité est enrichissante, elle ne se trouve pas seulement entre les confessions chrétiennes, mais aussi entre les individus. Des chants de reconnaissance et des bénédictions ont également fait partie de cette veillée. Les dons financiers étaient destinés aux chrétiens du Burkina Faso. Après la prière commune, les participants ont encore pris le temps pour un brunch et un échange de pensées dans le foyer.

La prière agit de manière interconfessionnelle

Des chrétiens de différentes confessions se sont également réunis à Emmeloord et à Apeldoorn (Pays-Bas) pour prier ensemble. Les chrétiens d'Emmeloord se sont réunis dans la paroisse de Nieuw Jeruzalem dans le cadre de la semaine de prière. Des ecclésiastiques de l'Église néo-apostolique et de la paroisse protestante de Nieuw Jeruzalem ont animé la soirée sur le thème : Nous ouvrons nos cœurs à ceux que nous ne voyons pas. Ils ont ensuite encore pris le temps pour un échange. Le samedi soir 20 janvier 2024, une célébration œcuménique a eu lieu en l'église luthérienne d'Apeldoorn. Des fidèles de l'Église néo-apostolique ont assuré le cadre musical. Après la prière interconfessionnelle, les participants sont, eux aussi, restés ensemble pour échanger.